Diaccurate acquiert auprès de Merck une thérapie anticancéreuse ciblée « sole-in-class » en phase clinique

  • DIACC3010, précédemment M2698, est un inhibiteur de PAM doté de propriétés rares et capable de traverser la barrière hémato-encéphalique

  • Merck reste investi dans le succès de ce candidat-médicament en devenant prochainement actionnaire de Diaccurate

  • Au second semestre 2022, la Société démarrera un programme clinique exploratoire de Phase II dans plusieurs tumeurs solides et lymphomes incurables

  • Cette acquisition enrichit le portefeuille d’actifs « sole-in-class » en oncologie et en immunothérapie de Diaccurate et la transforme en biotech de stade clinique

     

Diaccurate, une société française de biotechnologie qui développe des candidats médicaments « sole-in-class » en oncologie et en immunothérapie, annonce la signature d'un accord de licence mondiale exclusive avec Merck portant sur M2698, désormais DIACC3010, un inhibiteur bifonctionnel de la voie PAM. Cet accord transforme Diaccurate en une société de stade clinique.

DIACC3010 est une petite molécule chimique administrée par voie orale qui inhibe la voie de signalisation PAM[1]. La voie PAM est l’un des circuits moléculaires les plus fréquemment dérégulés dans les cancers. Elle est impliquée à la fois dans la progression tumorale et la résistance aux traitements. En inhibant simultanément deux étapes clés de cette voie, les molécules AKT1/3 et p70S6, DIACC3010 devrait présenter un profil d'efficacité et de sécurité plus favorable que les autres inhibiteurs de PAM. Les études précliniques et de Phase I ont démontré que DIACC3010 peut traverser la barrière hémato-encéphalique, une frontière physique qui protège le cerveau des toxines et des pathogènes présents dans la circulation sanguine mais empêche aussi la plupart des médicaments de l’atteindre.  

Merck a conduit avec succès un essai de Phase I multicentrique supervisé par le Prof. Apostolia-Maria Tsimberidou, du prestigieux MD Anderson Cancer Center, Houston, Texas (Département des traitements anticancéreux expérimentaux). L’essai évaluait la sécurité et l’efficacité de DIACC3010 en monothérapie, chez des patients atteints de tumeurs solides avancées et réfractaires n'ayant pas répondu aux traitements standards, et en combinaison avec le trastuzumab et/ou le tamoxifène chez des patientes atteintes d’un cancer du sein avancé[2]. DIACC3010 a été bien toléré en monothérapie. Associé au trastuzumab ou au tamoxifène, il a montré des signaux précoces d’activité antitumorale. Des biomarqueurs potentiels de l'activité pharmacologique de DIACC3010 ont été observés dans les cellules mononucléées périphériques sanguines et dans les tissus tumoraux. Diaccurate continuera à caractériser cet actif « sole-in-class » dans des essais cliniques de Phase II à visée de preuve de concept dans des tumeurs solides porteuses de mutations de la voie PAM et des lymphomes agressifs. Le lancement de ces essais est prévu au second semestre 2022.

« Nous sommes convaincus que l’expérience scientifique de Diaccurate dans le développement de produits aux mécanismes d’action nouveaux en fait le partenaire idéal pour mener le développement avancé de M2698 dans des cancers où le besoin de nouvelles solutions thérapeutique est majeur, » explique Andreas Stickler, Directeur financier et de la Stratégie et du Business Développement, en charge du portefeuille santé de Merck.

« Nous sommes très fiers qu'à l'issue d'un processus de sélection compétitif, Merck ait choisi Diaccurate pour mener DIACC3010 vers un stade de développement clinique avancé, » commente Dr. Dominique Bridon, Ph.D., Directeur Général de Diaccurate « Avec cet inhibiteur de PAM bifonctionnel nous pourrions dépasser les limites des thérapies ciblées actuelles. En cas de succès, ce composé constituerait une avancée majeure puisqu’il offrirait un espoir à des patients en impasse thérapeutique. »

Dans le cadre du plan de développement de DIACC3010, Diaccurate a conçu un vaste programme clinique à visée de preuve de concept qui explore e à la fois des tumeurs solides incurables et des cancers du sang réfractaires. La partie du programme portant sur l’étude de DIACC3010 dans les tumeurs solides se concentrera d'abord sur des cancers associés à une forte prévalence de mutations PAM : le cancer du sein triple négatif et le cancer gastrique. Le programme d'hémato-oncologie portera sur les cancers dans lesquels la voie PI3K joue un rôle majeur : les lymphomes agressifs à cellules B ou T en rechute ou réfractaires. Les deux essais de Phase II devraient être initiés au second semestre 2022. Des détails supplémentaires sur le programme clinique seront fournis ultérieurement.

« Diaccurate établit les fondements d'une société de biotechnologie moderne et prospère grâce à une nouvelle approche « de portefeuille » hautement spécialisée. Avec cet accord, la Société passe à la vitesse supérieure afin de transférer rapidement aux patients le meilleur de la recherche et de l'innovation biomédicale », conclut le Dr. Philippe Pouletty, co-fondateur et Président de Diaccurate, co-fondateur et Directeur Général de Truffle Capital.

 

 


[1] PAM, en référence aux trois composants principaux conditionnant l’activité de la voie : PI3K, AKT et mTOR

[2] Tsimberidou, AM., Shaw, J.V., Juric, D. et al. Phase 1 study of M2698, a p70S6K/AKT dual inhibitor, in patients with advanced cancer. J Hematol Oncol 14, 127 (2021). https://doi.org/10.1186/s13045-021-01132-z